Le club de tennis invite des petits réfugiés syriens

Steeve Roudié, Emilienne Poumirol, Kader Arif, Daniel Ruffat (de gauche à droite) et les jeunes Syriens./Photo DDM
Steeve Roudié, Emilienne Poumirol, Kader Arif, Daniel Ruffat (de gauche à droite) et les jeunes Syriens./Photo DDM

 

Le club de tennis en collaboration avec les associations Solidarity Union et CADA 31, le conseil départemental de la Haute-Garonne et la mairie de Sainte-Foy d’Aigrefeuille a souhaité développer depuis de long mois un projet local, afin de permettre la découverte d’une activité sportive à des enfants syriens ayant fui la guerre. Le maire Daniel Ruffat s’est dit «fier de cette journée, la commune est heureuse de vous accueillir».

Samedi 13 mai, les enfants ont pu passer une après-midi d’échanges humains et sportifs autour de petits ateliers encadrés par les professeurs du club, Ricardo Sanchez et Philippe Minvielle.

À la découverte du tennis

Un moment d’émotion comme l’a souligné le député sortant, Kader Arif : «J’ai vécu une situation similaire, cependant moins tragique à mon arrivée en France depuis Alger. Mon frère n’avait que huit jours et que nous avons été contraints avec ma famille de vivre dans un camp de réfugiés». Il a assuré qu’il mettrait tout en œuvre pour améliorer le quotidien de ces enfants, en finissant sur une citation : «Souvent dans la vie on a le choix d’abandonner ses peurs et ses rêves. Mais faites le choix d’abandonner vos peurs mais jamais vos rêves».

Le président du club, Steeve Roudie, a souhaité remercier «toute l’équipe pédagogique et l’ensemble des partenaires, en précisant que l’important de cette après-midi n’était pas de gagner mais de participer».

Si l’opération est une première pour le club, ses dirigeants souhaitent pérenniser l’initiative dans le temps, étant sensibles aux difficultés que peuvent rencontrer ces jeunes réfugiés quant à leur intégration. Le club souhaite ainsi, avec ce projet redonner aux enfants l’envie d’aller vers l’autre tout en leur faisant découvrir le tennis et les sensibiliser aux bienfaits du sport pour la santé mais aussi en tant que moyen d’insertion sociale.

La Dépêche du Midi

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le sur votre compte...